Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le casting des enculeur-euses de mouches qui se partagent la grosse brioche.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Pour penser juste...

Publié le par Nocif

sortons ce matin de la morosité du troupeau somnambule et faisons à ce monde un grand: "coucou!.. coucou!..". Cela vaudra toutes les quenelles du monde.

Cessons d'être seulement la critique d'un système (avouons-le) duquel nous avons accepté béat, béant, toutes les caresses; et choisissons, sans se compromettre, notre véritable chemin devant chacun de nos pas.

Un guerrier (dans le sens d'éveillé) est seul responsable de sa route et ne devrait confiant en sa nature profonde être perturbé par le monde.

"Le monde se révèle à lui, à chaque instant, étant ce qu'il est, dans l'état ou il le trouve, une composition à jamais inachevée".

 

Nocif

Voir les commentaires

L'entonnoir de la sexualité programmée.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Intéressant.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Une nation sans ordre projectif, unifiant et ouvert...

Publié le par Nocif

n'est qu'un ramas d'esclaves vaniteux et enfumés.

 

Voir les commentaires

Nouvelle Europe

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

"lorsque l'on est un véritable religieux, l'être à l'extrême n'est certainement pas une si mauvaise chose"

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Le palais qui ne participe pas du mensonge...

Publié le par Nocif

est incapable de le voir quand il s'introduit en lui.

 

Nocif

Voir les commentaires

Zoociologie politique.

Publié le par Nocif


 
 

Prenez une cage où sont enfermés cinq singes. Accrochez une banane au sommet
de la cage et placez une échelle en dessous…

Peu de temps après, un des singes va tenter de grimper l’échelle pour
attraper la banane.

Dès qu’il touche à l’échelle, arrosez tous les autres singes avec de l’eau
froide.

Au bout d’un certain temps, les autres singes feront la même tentative avec
le même résultat… tous les autres singes se retrouvent arrosés d’eau froide.

Rapidement, à chaque fois qu’un singe tentera de grimper l’échelle, tous les
autres singes tenteront de l’en empêcher.

Maintenant, abandonnez l’eau.

Retirez un singe de la cage et remplacez-le par un nouveau. Le nouveau singe
aperçoit la banane et tente de grimper l’échelle. À sa grande surprise, tous
les autres singes se jettent sur lui. Après une nouvelle tentative et une
nouvelle attaque, il comprend que s’il tente de grimper l’échelle, il sera
agressé.

Ensuite, retirez encore un autre singe et remplacez-le par un nouveau.

Le nouvel arrivant est attaqué par les autres chaque fois qu’il tente de
grimper l’échelle. Le singe arrivé juste avant lui participe à la punition…
avec enthousiasme, parce qu’il fait désormais partie de « l’équipe ».

Ensuite, remplacez un troisième singe avec un nouveau, puis un quatrième,
puis un cinquième. Chaque fois qu’un nouvel arrivant tente de grimper
l’échelle, il est attaqué.

À ce stade, les singes qui agressent n’ont aucune idée de pourquoi ils n’ont
pas le droit de grimper l’échelle. Pas plus qu’ils ne savent pourquoi ils
participent à l’agression du dernier arrivé.

Au final, après avoir remplacé tous les singes d’origine, aucun singe
présent dans la cage n’a été arrosé d’eau froide. Cependant, aucun ne
tentera de grimper l’échelle. Pourquoi ? Parce que dans leur esprit… c’est
comme ça, et ce depuis toujours.

Et c’est ainsi que fonctionne le monde politique. C’est pour ça que, de
temps en temps, il faut changer tous les singes EN MÊME TEMPS.

Voir les commentaires

Le grand ...songe révolutionnaire.

Publié le par Nocif

cactusmain
«
Le juif a bâti une Histoire globale du monde dont il s’est fait le centre;
et depuis ce moment, c’est-à-dire le moment où Jéhovah conclut
l’alliance avec Abraham, le destin d’Israël forme l’Histoire du monde,
et, en vérité, l’Histoire du cosmos tout entier, pour laquelle le
Créateur du monde se donne du mal. C’est comme si les cercles
se rétrécissaient toujours plus; finalement, seul reste le point cen tral: l’Ego"
(M. Houston Stewart Chamberlain).

Voir les commentaires

1 2 3 > >>