Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des touches félines (les amateurs de bonnes crudités (salades en belgigue) ne devraient pas rater ces liens)

Publié le par Nocif

"J'adore":

 

  Verzières!...

...Verzières! Vous m'emmerdez avec vos nuances de Saint-Pastouche! Vous êtes tapissé de nuances. D'un mur à l'autre, vous roulez votre queue dans la nuance. Vous trempez dans la colle à nuance, enduit de nuances du croupion jusqu'aux couilles... Vous forniquez dans la nuance, allègrement... Pareil à votre Abbé Pierre qui se vautre dans la misère des autres...

 

 

La suite link

Le pactole link

et z'ici: link

 

Un dernier extrait de jus pseudo Célinien pour la route:

 

 

 

 

 

Cher Monsieur,

Que peut répondre le vieil homme malade que je suis à votre charmante lettre? Humblement, je vous l'accorde, ne pas être habitué à autant de commisération et d'amitié de la part d'un lecteur... Et lorsque cela se produit, on finit par y dégoter quelques intentions cachées... Malveillantes!... Ne me tenez pas rigueur de mon scepticisme avoué, l'obligation de me défendre des attaques de toutes ces belles gueules qui en veulent à ma peau m'a rendu méfiant.

Oui, vous avez raison, l'Histoire est une vieille pute infectée offrant son cul gratos aux vainqueurs pour goûter à la gloire passagère du conquérant... Les régiments y passent et se la repassent... le petit troupion se vide les couilles en croyant baiser Hitler une dernière fois... Y se rend pas compte que le baisé dans toute cette emmerde c'est lui... Pas le marchand de canons qui redeviendra marchand de casseroles... Pas le nouveau riche du marché noir qui fera dans l'import-export... Pas le collabo qui se fera politicard ou flic au service du nouveau pouvoir... Pas le cureton bien nourri qui baptisera, mariera et enterrera tous ces salopards... Foutre!!

Non! Le pauvre type, la victime, le laissé pour compte, le troupion... celui qui a échappé au casse-pipe retournera dans sa piaule avec ses mioches et sa bourgeoise puis à l'usine s'échiner pour que son patron se paie sa villa sur la côte. Il entretiendra ses souvenirs aux pinards, crèvera d'une cyrrhose ou d'un cancer du rectum et on passera à autre chose.

Commenter cet article