Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les médiats seraient bien embarrassés de montrer ce genre de document.

Publié le par Nocif

Le peuple français n'a rien à perdre en votant FN, sinon quelques robinets commerciaux qui monopolisés par les mondialistes infernaux se fermeraient pour mieux les court-circuiter... et ce n'est pas encore une certitude, tant l'argent est devenu leur unique religion, leur sang.

Par contre Marine Lepen ferait bien de surveiller le niveau de sa piscine; quelqu'un pourrait bien reprendre le ballon de ses mains pour transformer le tire à sa place et pour rater l'essai.

Voir les commentaires

Déjà des dérivent concernant l'euthanasie.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Tout n'est pas si mauvais dans le juif.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Quelques lignes auxquelles je mords...

Publié le par Nocif

- Ce qui se passe dans le cerveau des êtres humains est comparable en puissance au big bang, à la folle course des galaxies vers le fin fond de l’univers, qui n’en a peut-être pas, de fin fond, aux trajectoires des comètes, aux choc titanesque des météores, au désespoir des trous noirs ….

Voir les commentaires

Pauvres de nous!

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Les djuifs dotés d'une grande sensibilité musicale pratiquent souvent les claviers dès leur enfance; alors que le petit du-goy se voit obligé d'agiter sa crécelle.

Publié le par Nocif

4721_46ac_480.jpeg

Voir les commentaires

Il n'y a rien à savoir qu'à partir du centre du soi.

Publié le par Nocif

...

Voir les commentaires

Le travail au Moyen-Age, bien loin de notre moderne torture quotidienne.

Publié le par Nocif

link

 

 

Conclusion:

 

En définitive et tout compte fait, il résulte de ce qui précède que l’ouvrier du Moyen Age : 1° commençait et finissait son travail avec le jour. La journée était donc parfois plus courte, parfois plus longue que la journée du XIXe siècle ; 2° l’ouvrier fournissait dans une année un nombre de journées et d’heures de travail plutôt inférieur à celui que l’on exige de l’artisan du XIXe siècle. La moindre activité de la production, l’absence de toute spéculation, la régularité de la demande permettaient au maître de prévoir la quantité et la nature des objets qu’il devait fabriquer sans être obligé d’imposer à l’ouvrier des efforts extraordinaires. L’ouvrier travaillait donc moins longtemps, mais aussi son travail mieux équilibré, moins nerveux, moins surmené était plus soutenu, plus appliqué, plus consciencieux.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Plus je crois savoir...

Publié le par Nocif

plus je deviens con.

 

 

(A prendre 3X par jour, après un bon repas)

 

 

Nocif

Voir les commentaires

Pensez ce que vous voulez...

Publié le par Nocif

vous le vivez déjà.

 

Nocif

Voir les commentaires