Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #vampire que tout tag

Pas mal.

Publié le par Nocif

 

Voir les commentaires

Attendu la reponsabilité des élus par "le rendu" lamentable de la situation de notre société qui eût pu être aisément évitée...

Publié le par Nocif

balancoire_01_G_M.jpg

 

 

-que le peuple ne devrait déjà plus s'en tenir à des élections d'aucunes sortes

 

-qu'il se devrait de commencer à mettre en place  des tribunaux populaires pour juger tête après tête déjà tous les politiques responsables qui bien qu'ayant reçu depuis des décennies dans leurs mains tous les instruments de contrôles utiles que pour conduire le peuple en bon père de famille ont "avec intention" exposé gravement notre société à la ruine et au chaos

 

-que ces mêmes politiques aidés des représentants des média, de la finance et autres divers pouvoirs fallacieux ont instrumentalisé une immigration "rendue massive et ingérable" afin de leur faire porter le chapeau en lieu et place et afin de détourner l'attention du dit peuple des véritables instigateurs en prévision du grand soir

 

-que  l'immigration quoi que par sa trop forte représentation induisant des tensions et de la discorde dans notre peuple ne peut nulement être tenue pour responsable  excepté tous ceux d'entre elle qui complices et par leurs actes délétères auront agit de conserve avec ces dits gouvernants en portant atteinte au peuple et pays d'acceuil ainsi que par conséquence à  sa souveraineté  

 

Nous requiérons de l'esprit-monde que le peuple fasse salut respect et justice

 

 

Nocif

 

 

Voir les commentaires

Le mythe de la beauté russe... ou l'horreur matinale de la motte de beurre qui a fondu!

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Les subtilité du droit moderne pour les nuls.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

$-clavage moderne ou le nouveaux modèle économique POUR bananes de luxe d'europe et du monde, tantôt chez vous...

Publié le par Nocif

[... (...) C’est aux réformes dites « Hartz » entreprises entre 2003 et 2005 – et qui ont consisté à transférer des ressources et des richesses du citoyen vers les entreprises et vers le secteur financier – que l’Allemagne doit d’avoir dopé ses exportations. Ce sont effectivement les réductions salariales et les réformes drastiques de son marché du travail qui ont amélioré notablement sa productivité, en y comprimant à l’extrême le coût du travail. ...]

Ces réformes ont vu le jour par le "travail" d'un groupe d’experts dirigés par le directeur des ressources humaines de Volkswagen, Peter Hartz et dix ans plus tard, selon une étude publiée fin 2012 par l'OCDE qui "conclut à un accroissement spectaculaire de l’inégalité des revenus en Allemagne, bien plus que dans n’importe quel autre pays membre de cette organisation", rapporte Michel Santi.

[... Ayant très finement manœuvré, la commission Hartz a réussi à créer dans son pays un marché du travail subsidiaire – ou parallèle – dominé par des salaires bas et non soumis aux droits sociaux.

De fait, ces réformes privent les chômeurs allemands de tous leurs droits aux allocations chômage. Ils sont dès lors réduits à l’état de mendiants sociaux !

Ainsi, ce n’est qu’après une année entière de chômage que le travailleur est en droit de demander une misérable allocation mensuelle de 347 euros par mois, à la seule condition toutefois d’avoir préalablement épuisé son épargne et à la condition expresse que son conjoint soit incapable de subvenir à ses besoins.

Pourquoi ne pas évoquer également l’obligation lui étant imposée d’accepter n’importe quel emploi, indépendamment de ses qualifications et de ses revenus antérieurs ?

Hartz est donc tout à la fois un piège et la meilleure voie pour la pauvreté, ou pour un état de précarité absolue inconcevable et intolérable dans un pays riche comme l’Allemagne. Une étude réalisée par l’Association à l’aide sociale paritaire allemande dévoile effectivement que les trois-quarts des personnes touchées par ces lois restent à jamais tributaires de Hartz.

Par ailleurs, la simple menace de tomber dans Hartz contraint les chômeurs à accepter des emplois à salaire bas, à temps partiel, dénués de toute sécurité, de droits à la retraite et autres allocations.

Le dogme allemand du travailleur « low cost » était donc né de ces réformes… Et, de fait, seuls 29 millions d’Allemands (sur près de 42 millions de travailleurs) disposent aujourd’hui d’emplois soumis au régime de la sécurité sociale, pendant que quelque 5,5 millions d’entre eux travaillent à temps partiel, et que plus de 4 millions gagnent moins de 7 euros de l’heure ! (...) ...]

Mais une Française de 25 ans, Mathilde Ramadier, scénariste de bande-dessinée, a gouté au plat "insipide" des réformes allemandes : "Dans une start-up à Berlin, j’ai découvert le cynisme absolu"

[... Stage non payé, pas de salaire minimum : expatriée en Allemagne, cette jeune diplômée raconte sa douloureuse expérience du système allemand.

(...) Une grande et belle galerie d’art berlinoise, qui édite une revue de design et organise un festival annuel d’illustration, me propose un poste d’assistante et de graphiste en CDI, pour un salaire de 1 500 euros net, avec une période d’essai d’un mois. On me promet que j’aurai mes matinées libres pour mes cours d’allemand.

Je débute donc, enthousiaste et motivée, passant l’éponge sur le fait que je n’ai en réalité qu’un contrat de freelance d’un mois, pour la dite période d’essai, payée... 400 euros. Un contrat de freelance, cela signifie que l’employeur ne contribue pas aux charges sociales, et que la sécurité sociale revient donc à la charge du travailleur. Celle-ci coûte entre 150 et 600 euros par mois en Allemagne. Quand on est en bonne santé.

Dans cette galerie, je me retrouve en fait, pour 400 euros, de 9 heures à 19 heures, à mettre entre autres sur pieds un dossier colossal de plus de cent pages sur le projet de lancement d’un musée du design à Berlin. On me demande d’utiliser ma langue maternelle pour mentir et espionner des galeries concurrentes. Je refuse. Ça déplaît.

On me demande de ne plus aller à mes cours, que j’avais pourtant payés, pour venir faire des heures supplémentaires – appelons ça tout de suite du bénévolat. Je refuse. Ça déplaît. (...) ...]

Voilà les raisons pour lesquelles les Allemands doivent mettre un bon coup de pied à l'arrière-train d'Angela Merkel...

Voir les commentaires

C'est fou ce que l'on peut faire avec du fric à l'encontre des z'empires, juste en changeant les décors.

Publié le par Nocif

 

Voir les commentaires

Un rappel pour ce site pertinant qui démonte les méchanismes sataniques d'induction archétypale.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Constater les effets, les événements, c'est fort bien!.. mais NOMMER et pointer du doigt ''les vampires'' responsables (traîtres des nations) de la déglingue serait mieux.

Publié le par Nocif

 

Voir les commentaires