Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Si vous ne comprenez toujours rien avec ce que vous allez entendre ci-dessous, dans l'article suivant, alors,.. je ne puis plus rien en ce qui concerne votre condamnation (damnation) et Votre Esprit

Publié le par Nocif





OK?..

Alors à bon entendeur, le salut.


Nocif

Voir les commentaires

Oh vous savez... le mensonge, il est là devans vos yeux, chaque jour, il nous attend au virage... les dogmes hypocrites se cachent partout!... A propos par exemple du cancer.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Pour un petit morceau de viande,nous volons une âme de lumière et l’espace de temps dans laquelle elle est née et pour lequel elle se réjouissait. Plutarque

Publié le par Nocif

Plutarque

Voir les commentaires

Tout le monde la connaît celle-ci... Un peu de détente.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Le blanc a bon dos concernant son racisme...

Publié le par Nocif

Je pense que du contraire "les blancs (la couleur évite le microscope atomique) d'origine chrétienne entre autres"  on démontré l'inverse, il ont été des plus accueillant ces 70 dernières années (30 millions de Musulmans en europe en 60 ans?) à comparer avec d'autres continents, on peut réfléchir?..
Mais parlons plutôt d'atavisme que de racisme, il serait... plus juste déjà...
La moindre des choses serait de respecter humblement le pays d'acceuil, quel qu'il soit!.. Après et seulement alors on peut y causer, doucement... gentillement... chanter du Trenet!.. sur la route des vacances.
On pourrait donkkk causer, jouer, s'amuser, partager, s'il y avaient un minimum de respect pour le blanc, qu'ils, les musulmans, n'hésitent pas a nommer : les cendrés, les sous-chiens, ect... 

-Mais non, c'est pour rire venant de certain d'entre eux (pas tous, pas tous de suite, non plus), ce n'est pas du racisme, pas du tout!.. C'est leur sang chaud... c'est tout, Le soleil quoi...
-T'es con ou quoi?..
-C'est de l'hummmourrrr!, une forme d'amourrrr, qu'on connaît pas par ici...

Il est évident que si nos politiques avait été quelque peu entier... Ils auraient tout fait pour intégré parfaitement les nouveaux venus, a raison de 6 ou 7 % maximum (capacité des peuple a se combiner sans trop de heurts).
Ceux-ci, mieux assimilés auraient adopté l'europe, son confort, ses habitudes... non, rien de cela!.. créer et favoriser la ghettorisation, créer des déséquilibres entre population par le surnombre des brassages...
Notre raison (amour) n'a rien à voir , avec notre capacité psycho-biologique à muter dans le temps et les générations...
Il est clair que l'accélération économique ne tiens aucun compte scientifique raisonnable des comportement des populations, sinon à l'avantage de ce pseudo progrès débridé, qui enrichit  et maintiens le pouvoir de la minorité dirigeante, qui elle... vit sans aucune frontière (prisons) depuis bien des lustres...
 


Voici donc de quoi s'éclairer et remettre les pendules à l'heure: Un blog

Pour ceux qui comprennent vraiment pas comment et pourquoi laisse t'on ce genre de vidéo sur Daylimotion? (des centaines). Voir ci-dessous.
Y a un truc qui cloche dans les média et le net?..

Les responsables du Coran ne s'y opposent pas?..

Les pouvoirs français non plus?..

Alors!.. où vit-on?

Dans quelle europe, demainnn?

Nocif



Voir les commentaires

On peut causer tant que l'on veut de politique, pendant cent milles ans, sur un million de chaînes de télévision, sur le net... ailleurs...

Publié le par Nocif


Tant que nous voudrons conserver du pouvoir sur les autres, par crainte de manquer, au lieu de redistribuer les biens excédentaires...
Tant que les politiques protégeront les plus hauts intérêts qui les commanditent, nous ne reconnaîtrons jamais une vie véritable, dans la paix (paradis)... et risquons même, sans doutes!.. d'en oublier sa réalité et ses saveurs de sincérité...
Les seuls changements véritables ne peuvent venir que du profond de nous même et ainsi de suite... et non par transfert sur d'autres de nos responsabilités de l' immédiat, de chaque instant (la véritable conscience du je)...


Nocif

Voir les commentaires

Zemmour a évidemment raison... Faut vraiment être torché ou siphoné pour vouloir voir autre chose que la simple réalité. (Race = racine)

Publié le par Nocif

Les races (mot conventionnel) ne sont pas fonctions des frontières ni des mots... Ils s'agit de peuplades qui on muté, qui se sont différenciées, distinguées et spécialisées "physiquement et intellectuellement en fonction de leur milieu géographique aux travers de milliers d'années, sans aucunes frontières  et  sûrement pas sur quelques paires de générations ridicules aidés par "Air-France-malaxe"; qui on évoluées chacune de leur côté en mieux ou pas, devenant ce que l'on nomme aujourd'hui avec beaucoup de confusion émotive: races... (de racine, de enraciné, origine)"... Il ne faut oublié dans cette réflexion et analyse du terme race, que les frontières sont fluides, (ainsi que l'espace et le temps), artificielles et distribuées en fonction de pseudo-pouvoirs...

Ceux qui abandonneront une culture tolérante, la perdront au seul profit d'une autre souvent plus rigide, barbare et despotique.
Bien que je l'ai toujours cherché: le 'tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, n'existe pas totalement dans la nature et pas plus dans notre humanité"

Les hommes se battent aujourd'hui pour des mots (un mot toujours imparfait!, est égale a "une tentative" de description)...

Nocif


Éric Zemmour réhabilite les « races » (avec vidéo)

Pour voir le débat complet, cliquez ici: @

Publié le 16 novembre 2008 par Henri Maler, Marie-Anne Boutoleau

Éric Zemmour, éditorialiste au Figaro, habitué des plateaux télé (dont celui de Laurent Ruquier) assume ouvertement des prises de position réactionnaires, notamment en matière de mœurs et s’oppose ainsi à tout ce qui selon lui entraînerait la décadence de la France : le féminisme, « l’idéologie gay », les arabes et la religion musulmane (voir en « Annexe »).

Mais Zemmour a franchi un pas supplémentaire sur Arte le 13 novembre 2008 alors qu’il était invité de l’émission « impertinente » animée par Isabelle Giordano - « Paris-Berlin, le débat » -, intitulée ce jour-là « Demain, tous métis ? ». Sûr de lui et fort de la complaisance d’Isabelle Giordano, l’éditorialiste multicarte (et qui sans doute le restera…) put affirmer sans être contredit par l’animatrice, que Noirs et Blancs appartenaient à deux « races » différentes et qu’il y aurait une « hiérarchie » entre les cultures [1] . Comme si l’ethnocentrisme et le racialisme étaient des « opinions » comme les autres…

Face à Rokhaya Diallo, présidente (noire, le fait a son importance, du moins quand on a affaire à Zemmour) de l’association « Les indivisibles », à Vincent Cespedes, philosophe (qui s’en était déjà pris à Zemmour par le passé) et à Renan Demirkan, comédienne et écrivaine allemande d’origine turque, l’« impertinent » éditorialiste a argumenté avec un rare aplomb sur le fait qu’il existait des « races » reconnaissables à « la couleur de peau ». Il n’a pas été jusqu’à dire que l’une était supérieure aux autres, mais il s’en est fallu de peu...

Cela mérite bien une vidéo (en attendant une version plus complète...) , suivie de sa transcription. La version intégrale de l’émission peut être consultée sur le site d’Arte.

- Éric Zemmour : - « Il y a le métissage racial, c’est-à-dire le mélange des races, physiquement. »
- Rokhaya Diallo : - « C’est, quoi, qu’est-ce que c’est les races ? Qu’est-ce que vous entendez par « races » ? »
- Éric Zemmour : - « Si y a pas de races, y a pas de métissage ! »
- Rokhaya Diallo : - « Ben non, parce que peut-être que le deuxième dont vous avez parlé... » [Allusion au métissage des cultures]
- Éric Zemmour : - « ...donc y a pas de question dans ce cas là ! »
- Rokhaya Diallo : - « Non, parce que vous parlez de deux métissages, donc peut-être que le deuxième existe. »
- Éric Zemmour : - « Oui, le deux... »
- Isabelle Giordano et Éric Zemmour, de concert : - « Parce que pour vous Rokhaya, les races n’existent pas ? »
- Rokhaya Diallo : - « Ben non. Enfin je... »
- Vincent Cespedes : - « Pas pour les scientifiques non plus... »
- Isabelle Giordano : - « On écoute la deuxième... la deuxième... »
- Éric Zemmour : - « Non, mais moi ce qui m’intéresse dans cette histoire - je vais très vite - j’ai le sentiment qu’à la sacralisation des races de la période nazie et précédente a succédé la négation des races. Et c’est d’après moi aussi ridicule l’une que l’autre. Qu’est-ce que ça veut dire que ça n’existe pas ? On voit bien que ça existe ! »
- Rokhaya Diallo : - « Mais comment on le voit ? Je ne comprends pas ce que vous voyez... »
- Éric Zemmour : - « Ben à la couleur de peau tout bêtement. »
- Rokhaya Diallo : « Et donc la couleur de peau selon vous fait que moi j’appartiens à une race différente de la vôtre. »
- Éric Zemmour : - « Mais évidemment ! Non mais... que vous redécouvriez... »
- Rokhaya Diallo : - « Bon ben alors... C’est intéressant... »
- Éric Zemmour : - « Ben évidemment, j’appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire ! »
- Rokhaya Diallo : - « Non, j’appartiens à la communauté française et... »
- Vincent Cespedes : - « Peut-être que ça vous rassure, Éric : ça vous rassure d’appartenir à la race blanche ! »

Laurent Joffrin, en charge de sa propre absolution, concédait non sans désinvolture que parler de « race » juive, c’était recourir à un mot « mal choisi », comme nous le relevions ici même. Éric Zemmour n’a pas une telle pudeur.

Qu’importe si la quasi-totalité des scientifiques de toutes les disciplines ont depuis belle lurette contesté l’existence même de « races », définies par un ensemble de traits distinctifs, au sein de l’espèce humaine ! Éric Zemmour sait ! Et Isabelle Giordano [2], aussi impassible que son sourire, croit animer un simple débat d’opinions individuelles : une question de goûts. Par Saint Philippe Val, et quelques autres grands pourfendeurs des « rumeurs » qui seraient le monopole d’Internet, il suffit de lire l’article de Wikipedia sur les « races », pour acquérir les quelques connaissances qui permettent de faire taire les « rumeurs » propagées par les grands professionnels que l’on entend partout, et notamment sur Arte, une chaîne qui se prévaut d’être au service de la culture !

La suite du « débat » vaut également son pesant d’or. Interrompu au début de l’échange, Zemmour revient sur le deuxième « métissage » dont il voulait parler, et qui, selon lui, est « culturel ». S’il s’accorde à dire qu’il y a toujours eu un métissage culturel en France, il regrette en revanche la disparition de la « hiérarchie des cultures », qui faisait de la culture « française » la culture prédominante et favorisait ainsi l’« assimilation » des populations « étrangères » jusque dans les années 1970. Il explique : « Moi je crains que comme aujourd’hui on a supprimé cette hiérarchie, comme aujourd’hui on estime que toutes les cultures se valent, qu’on est un mélange de différentes cultures égales, et que ça, c’est ça qui nous mènera au multiculturalisme et donc à l’affrontement des cultures et donc des communautés. » Une « thèse » résumée dès son entrée en plateau : l’alternative au « multiculturalisme », « c’est une culture pour des races différentes ! » Est-ce à dire qu’il y aurait plusieurs « races » différentes mais égales entre elles (? ??) alors qu’il y aurait plusieurs cultures (ce que personne ne nie...) mais d’inégale dignité ?

Quant à Isabelle Giordano, soucieuse d’apaiser le « débat » et sans jamais se départir de son ineffable sourire, elle préfère à plusieurs reprises donner le change en insistant sur « [la difficulté] à s’accorder sur les mots »... En 1952, Claude Lévi-Strauss, dans Race et histoire, brochure alors éditée par l’Unesco, réfutait déjà le racialisme qu’il soit biologique ou culturel. Mais sur Arte, c’est désormais une question de mots. Et quelque temps plus tard, poussé dans ses derniers retranchements par Vincent Cespedes, Zemmour se retranche fugitivement derrière un autre mot : « type »...

Constant dans la dénonciation de tout ce qui menace la France virile, ces propos scandaleux d’Éric Zemmour ne sont nullement, dans son cas, un « dérapage », mais bien l’aboutissement d’une carrière toute vouée à la réhabilitation de la France « éternelle », c’est-à-dire blanche, phallocratique et hétérocentrée.

Nul doute que tous les épurateurs de la presse et des ondes (façon Philippe Val et ses amis) vont, à la suite de ces propos, s’étonner de la place envahissante qu’Éric Zemmour occupe dans les médias. Après avoir participé à « Vendredi pétantes », sur Canal+, animée par Stéphane Bern jusqu’en juin 2006, Éric Zemmour se répand au moment où nous écrivons dans l’émission « L’Hebdo » sur Tempo (chaîne de RFO), dans « On n’est pas couché », l’émission animée par Laurent Ruquier sur France 2 et dans l’émission « Ça se dispute », sur I-Télé. Entre autres collaborations dans la presse écrite, Zemmour, passé par Marianne, « éditorialise » depuis 1996 au service politique du Figaro.

On n’ose penser que c’est la défense de la pureté de la race blanche et de la culture franco-française qui a valu à Éric Zemmour d’être en 2006 membre du jury du troisième concours d’entrée à l’ENA (réservé aux salariés du secteur privé ou aux personnes exerçant un mandat électif national ou local) en 2006 [3].

Curieusement, Éric Zemmour, si prompt à disserter sur l’« endogamie » supposée des Turcs ou des Allemands, se montre beaucoup moins prolixe au sujet de l’endogamie, socialement déterminée, des « élites »…

Marie-Anne Boutoleau et Henri Maler


Annexe : quelques « pensées » d’Éric Zemmour

Épouvanté par ce qu’il considère être une « féminisation » de la société qui entraînerait la décadence d’un Occident viril, Éric Zemmour avait déjà consacré un ouvrage entier en 2006 [4] à la dénonciation des féministes (« Le féminisme porte en lui comme tous les mots en "-isme", un totalitarisme » [5]) et de l’« idéologie gay ». En « homme » , il s’était alors vanté sur le plateau de Thierry Ardisson de ne jamais changer les couches-culottes de son enfant, afin de ne pas perdre sa virilité en s’abaissant à effectuer cette tâche « féminine »  [6].

En 2008, Zemmour revient avec un roman, Petit frère, dans lequel il dénonce la « perversité » de l’antiracisme dont il prétend « faire le procès », en se référant entre autres à Alain Finkielkraut pour qui « l’antiracisme est le communisme du XXIe siècle ». Dans ce livre, Zemmour part en croisade contre la « défrancisation » : « chacun se sent de moins en moins français - je le montre dans la langue, voyez, ils parlent un français de plus en plus abâtardi. » Qui « ils » ? Les jeunes, et en particulier ceux des quartiers populaires et des banlieues, surtout s’ils sont « Arabes ». Pour Zemmour, c’est la fin de la « nation » française, et les guerres tribales nous menacent d’autant plus que désormais les vrais « Français » seraient minoritaires dans notre pays, et forcés de « s’adapter » aux coutumes - forcément « sauvages » - des nouveaux arrivants, comme le Ramadan (Propos tenus et thèse défendue lors de l’émission « Les Grandes gueules », sur RMC, le 7 janvier dernier, à écouter sur Dailymotion).

Notes

[1] Notons au passage que l’intitulé même de l’émission : « Demain, tous métis ? » portait lui-même à confusion, sous entendant par l’utilisation de la forme interrogative que nous n’étions pas déjà tous peu ou prou « métis », comme si certains appartenaient à des « races » (encore) pures…

.

Voir les commentaires

Malgré des défauts, je préfère, notre chère europe chrétienne malheureusement vendue par une laïcité laxiste (hitito-greco-romano-celtico-judaïco-chrétienne (ds l'ordre)... -La 3e en anglais

Publié le par Nocif





Voir les commentaires

Voici comment nos petits amis les politiques ont créé de l'emploi en europe. Votez donc citoyens du bagne!.

Publié le par Nocif

Airbus livre son premier appareil A320 assemblé en Chine (23/06/2009 07:22)

TIANJIN, Chine (AFP)

Le constructeur aéronautique européen Airbus a livré mardi à Tianjin, près de Pékin, le premier de ses A320 assemblé en Chine, dans sa seule usine hors d'Europe, et qui doit démarrer sa carrière commerciale dès mercredi.
Lors d'une cérémonie organisée dans un hangar de l'usine, en présence de plus de 1.000 invités, l'avion a été officiellement remis à son propriétaire Dragon Aviation Leasing et à la compagnie régionale qui l'exploitera Sichuan Airlines.
"Nous établirons un avenir fort avec et pour l'industrie aéronautique chinoise", a déclaré le patron de l'avionneur européen, l'Allemand Thomas Enders.
"Nous travaillerons de plus en plus avec nos partenaires en Chine, établissant de nouveaux niveaux" (de qualité), a-t-il ajouté.
Le maire de Tianjin, Huang Xinguo, a évoqué "un jour historique" pour la coopération sino-européenne.
"Nous allons approfondir notre coopération pour écrire un nouveau chapitre de la collaboration entre la Chine et l'Europe", a-t-il lancé.
L'avion, qui doit entamer sa carrière commerciale dès mercredi après avoir rejoint Chengdu, la capitale régionale du Sichuan (sud-ouest), a effectué le mois dernier son vol inaugural, avec à son bord le premier ingénieur d'essais chinois formé par Airbus.
Une dizaine de moyen-courriers A319/A320 doivent être livrés cette année, avant que la cadence de production ne passe à quatre appareils mensuels d'ici à fin 2011.
L'usine de Tianjin, ville portuaire située à 120 km de Pékin, entièrement sur le modèle de celle de Hambourg (nord de l'Allemagne), a été inaugurée en septembre dernier, en présence du Premier ministre Wen Jiabao, pour un investissement de 8 à 10 milliards de yuans (1,17 à 1,47 milliard de dollars).
Elle est détenue par une coentreprise formée à 51% par la filiale du groupe européen EADS et à 49% par un consortium chinois.

Voir les commentaires

Les règles de l'art de la guerre chevaleresque et non crapuleuse, ne sont plus appliquées de nos si beaux jours sous les jupes des droits de l'homme...

Publié le par Nocif

.


Carter : "les Palestiniens sont traités comme des animaux"


Publié le mercredi 17 juin 2009 à 10:02
Ismaïl Haniyeh s'entretient avec Jimmy Carter. Monte Carlo Doualia - Jimmy Carter, l’ancien président américain, s’est entretenu hier à Gaza avec Ismaïl Haniyeh, chef du gouvernement palestinien déchu, et a condamné le blocus imposé à la bande de Gaza, estimant que "les Palestiniens sont traités comme des animaux".

La communauté internationale reste indifférente face aux cris de détresse des Palestiniens, a souligné Carter. "1,5 million de personnes sont privées des besoins indispensables du quotidien. Aucune grande collectivité n’a été exposée à travers l’histoire à un tel niveau de destruction et de barbarie, pour se trouver ensuite dépourvue des moyens de s’en sortir".

Et de poursuivre : "Mon pays et nos amis en Europe doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour convaincre Israël et l’Egypte à autoriser l’acheminement des produits de base à Gaza. En même temps, les roquettes lancées en direction d’Israël doivent s’arrêter".

Haniyeh s’est dit, pour sa part, favorable à l’instauration d’un Etat palestinien dans les frontières de 1967, sans préciser si le mouvement Hamas, procéderait, le cas échéant, à la reconnaissance d'Israël.

"J’ai dit au Président Carter que nous, dans le gouvernement palestinien, sommes favorables à la création d’un Etat palestinien dans les frontières du 4 juin 1967, avec une pleine souveraineté et tous les droits palestiniens".

Il a encore indiqué "nous oeuvrons à concrétiser ce rêve palestinien national, avec la création d’un Etat qui a pour capitale al-Qods".

Haniyeh s’est félicité du discours de Barack Obama à l’adresse du monde musulman : "nous avons trouvé un nouveau ton, un nouveau langage et une nouvelle âme dans le discours officiel américain".(…).

Les travaux de reconstruction de la bande de Gaza ont pris du retard a cause du blocus imposé par Israël et l’Egypte depuis juin 2007, au moment où Hamas a pris le contrôle de Gaza.

Dans une interview accordée à la presse israélienne, Carter a appelé Israël à lever l’embargo et à arrêter de traiter les habitants de Gaza comme des esclaves.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>