Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sucé sur facebook

Publié le par Nocif

cela devient vraiment TOUT A FAIT DEBILE
Mer, à 18:54
Les pharmacies parisiennes bientôt obligées de décrocher leur enseigne en forme de croix ?

> > Une association maghrébine parisienne,Paris-Beurs-Cit
és, a adressé il y a une dizaine de jours une lettre à la mairie de Paris afin de demander que soient « progressivement supprimées des devantures des pharmacies les enseignes en forme de croix ». La conseillère technique du Cabinet de Bertrand Delanoë en charge des cultes, Ilda Vrospinos, a officiellement répondu que la demande allait être «examinée avec la plus extrême attention ». L'association, qui se présente pourtant comme « non confessionnelle » et entend « regrouper les jeunes Français issus de l'immigration maghrébine afin de les aider à trouver leur place dans une société encore largement discriminatoire » explique sa démarche par le fait que « ce symbole religieux ostentatoire, vestige d'une époque révolue où la religion catholique était omniprésente dans notre pays » est susceptible de «heurter la susceptibilité des croyants non chrétiens mais aussi des personnes non ou antireligieuses » et « contrevient gravement au principe républicain de laïcité ». « Alors que la crise économique accroît les risques d'affrontements intercommunautaires, ces enseignes à forte connotation religieuse pourraient être ressenties par certains comme une forme de discrimination, voire comme une provocation », poursuit Paris-Beurs-Cités. La demande pourrait bien aboutir si l'on en croit la réponse officielle de Mme Vrospinos, qui affirme dans la lettre qu'elle a adressée à l'association « comprendre pleinement [ses] préoccupations ». La conseillère indique qu'elle va « soumettre [sa] demande à Bertrand Delanoë qui, n'en doutez pas, va l'examiner avec la plus extrême attention ». La conseillère technique précise également que le maire de Paris « qui a fait du "vivre ensemble" l'un des fondements de son engagement », « est très attentif à la bonne entente entre communautés » et qu'il est « pleinement conscient du caractère néfaste de certains anachronismes ». Une dernière phrase lourde de menaces.
> >
> > A diffuser largement !!!
> >
> > Dans le coran, je ne pense pas qu'il y est écrit qu'ils doivent toucher le RMI, la CMU et les Allocations familiales, mais là, ça ne les gène pas, " ils ne sont pas contents, qu'ils y retournent au Maghreb, c'est beau, la preuve, on y va en vacances !!! " (dixit Coluche)
> > Pauvre France ! Où allons nous !!
> > Parce que les cagoules sur les têtes féminines? c'est pas religieux non plus ? Il faudra bientôt supprimer la Croix Rouge !

Voir les commentaires

Que disait le grand Victor sur les fèces?

Publié le par Nocif

Victor Hugo, étant donné la possibilité du recylage, considère avec regret la pratique de l'élimination, et consacre à ce point un assez long passage de son roman Les Misérables (cinquième partie, livre deuxième, chapitre I) :

« La science, après avoir longtemps tâtonné, sait aujourd'hui que le plus fécondant et le plus efficace des engrais, c'est l'engrais humain. Les Chinois, disons-le à notre honte, le savaient avant nous. Pas un paysan chinois, c'est Eckeberg qui le dit, ne va à la ville sans rapporter, aux deux extrémités de son bambou, deux seaux pleins de ce que nous nommons immondices. Grâce à l'engrais humain, la terre en Chine est encore aussi jeune qu'au temps d'Abraham. Le froment chinois rend jusqu'à cent vingt fois la semence. Il n'est aucun guano comparable en fertilité au détritus d'une capitale. Une grande ville est le plus puissant des stercoraires. Employer la ville à fumer la plaine, ce serait une réussite certaine. Si notre or est fumier, en revanche, notre fumier est or.
Que fait-on de cet or fumier ? On le balaye à l'abîme. »

Voir les commentaires

Vous voulez enfin réussir dans la vie, alors voyez ceci... Les tous nouveaux slips pour vos petites griffes. Nocif

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Autant dire: qu'ils pourront danser totalement en paix entre larrons dans notre belle éco-démon-cratie européenne.

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Voici à quoi Sarkoléon veut arriver en France. Travailler plus... Aller de l'avant comme à l'époque de Ben Hur. Alléchant programme pour vrais esclaves. Un peu de vaseline peut-être?

Publié le par Nocif

Voir les commentaires

Une de mes maximes préfèrées:

Publié le par Nocif

"Tout vient à point à qui sait attendre"

Pourquoi?

Les choses désirées doivent se matérialiser et faire "leurs chemins" dans l'esprit-monde de la vie, pour nous atteindre mature, sans efforts et sans dépenses inutiles...
Vous avez sans doute quelques fois remarqué que lorsqu'il vous faut quelque chose, cette chose apparaît tôt ou tard dans votre vie... Souvent vous l'avez acquise au prix fort!...
Alors soyez patient, pas de précipitation d'achat compulsif.
                                   C'est l'un des secret de la réussite de sa vie.

Rien à voir avec ce que la société veut provoquer sur "le consommateur imbécile" qui en paiera cent fois le prix réel, pour nourrir les vampires aux canines limées.


Nocif


Voir les commentaires

Commentaire sucé, relatif à l'article ci-dessous.

Publié le par Nocif


Commentaire Nº101 - 28/7/2009 - 23:25

« à l’université, les étudiants appartenant au groupe ethnique favorisé sont notés selon un barème spécial, plus indulgent »

Pour vérifier la chose je vous invite à consulter la thèse que Michelle Obama, présentée à la prestigieuse université de Princeton (trouvable en .pdf à cette adresse -> http://www.politico.com/news/stories/0208/8642.html ).

Sans juger du contenu en lui-même, n’importe quel personne maitrisant l’Anglais correctement peut attester de la médiocrité du niveau rédactionnel…..sa prose est digne de celle d’un bon lycéen dont l’Anglais ne serait pas la langue maternelle.

Il est impensable que cela puisse refléter le niveau de l’Ivy League, même en France dans une Fac de socio de province on doit trouver mieux.

Ainsi il est indéniable qu’une bonne partie des élites « noires » aux US n’est qu’une fabrication fantaisiste de « la discrimination positive » et ne repose en rien sur l’excellence.
Pour le constater il suffit d’observer que cette supposée « intelligentsia black » n’est composé quasiment que d’universitaires en sciences sociales et/ou littérature noire, les fameuses : « African American studies ».

Parce que bien évidemment en sociologie et autres conneries du genre, ça ne cause pas grand mal d’avoir des incapables….alors que donner des diplômes à des ingénieurs qui n’auraient pas le niveau ce serait tout de suite plus gênant.

En France, l’accès séparé à Science Po pour les pépites est le parfait exemple de cela….ça ne coute pas cher de diplômer des CPF en pipautage pour en faire de futur Azouz Begag (quand je pense que ce type a été ministre…) ; seulement à Polytechnique ou à Centrale là il n’y a pas moyen de créer une voix d’accès pour les buses, parce que les mecs qui construisent des ouvrages type le viaduc de Millau ou qui font des Airbus si ils n’ont pas les compétences ça se termine par des morts.
 

Voir les commentaires

Comment faire envahir et affaiblir les états dans une discorde organisée, sans guerres apparentes...

Publié le par Nocif

Le futur de la discrimination positive

Posté le 28 juillet 2009, 21:55  |  Auteur : Gaston  | | Bookmark and Share |

Le 17 décembre 2008, lors de son discours à l’Ecole Polytechnique, le président Sarkozy annonçait de nouvelles mesures de « discrimination positive » et lançait cet avertissement : « Si ce volontarisme républicain ne fonctionnait pas, il faudra alors que la République passe à des méthodes plus contraignantes encore. »

Quelles sont ces méthodes plus contraignantes ? Le professeur Steven Farron les détaille dans sa monographie consacrée à la discrimination positive : Prejudice is free, but discrimination has costs.

La discrimination positive telle que l’envisage Nicolas Sarkozy est conforme à la définition qu’en donne le professeur Steven Farron : « une discrimination imposée par le gouvernement pour résoudre le problème du taux de réussite supérieur d’un groupe racial ou ethnique. »

Steven Farron passe en revue les mesures phares adoptées dans les pays où la discrimination positive est appliquée (États-Unis, Afrique du Sud, Malaisie, etc). En voici un échantillon représentatif :

Éducation

  1. quotas ethniques pour l’obtention des bourses d’étude,
  2. quotas ethniques aux examens d’admission à l’université,
  3. à l’université, les étudiants appartenant au groupe ethnique favorisé sont notés selon un barème spécial, plus indulgent,
  4. les étudiants du groupe ethnique politiquement favorisé ont droit à des dortoirs séparés

Administration

  1. quotas ethniques pour l’attribution des licences commerciales et professionnelles,
  2. quotas ethniques pour l’achat de terrains,
  3. quotas ethniques dans la fonction publique,
  4. préférence ethnique dans les appels d’offre pour les contrats publics,

Économie

  1. préférence ethnique dans l’attribution des prêts subventionnés aux entreprises,
  2. la proportion d’entreprises qui peuvent être détenues par un groupe ethnique donné dans certains secteurs-clés est limitée,
  3. obligation d’embaucher un minimum d’employés appartenant au groupe ethnique politiquement favorisé,
  4. dans les entreprises, un certain pourcentage du capital doit être détenu par le groupe ethnique favorisé,

Général

  1. inscription de la discrimination positive dans la Constitution,
  2. contrôle des médias pour empêcher toute contestation de la politique de discrimination positive,
  3. les émeutes ethniques dirigées contre le groupe non favorisé sont couvertes par les autorités, même s’il y a des morts.

Une liste non-exhaustive qui permet néanmoins d’imaginer quel arsenal de « méthodes plus contraignantes » Nicolas Sarkozy ou ses successeurs pourront déployer pour lutter contre la trop grande réussite des Français de souche.

Efficacité

Le principal enseignement de l’ouvrage de Steven Farron est le suivant : la discrimination positive ne fonctionne pas. Steven Farron n’a trouvé aucun pays au monde où les taux de réussite des différents groupes ethniques aient été équilibrés par ces mesures. Le psychologue Richard Lynn parvient à la même conclusion à partir d’un échantillon encore plus large.

Selon Steven Farron, il existe une explication universelle à ce phénomène : un gouvernement ne peut empêcher les individus de se fournir chez ceux qui offrent les meilleurs produits, ou les meilleurs services, au meilleur prix. C’est l’intérêt individuel qui prime toujours sur l’idéologie collective. Même le plus raciste des Malais aura recours aux services d’un architecte d’origine chinoise pour bâtir une maison qui ne s’écroule pas. Même le plus raciste des Kényans ira faire ses courses chez un épicier originaire d’Inde pour payer moins cher. Et même le plus raciste des Brésiliens consultera un médecin d’origine japonaise pour avoir le traitement le meilleur…

En théorie, seul un régime qui contrôle toutes les transactions économiques peut imposer l’égalité de résultats. Ce système a un nom : le communisme. En pratique pourtant, même à Cuba, dernier régime communiste de la planète, après un demi-siècle de discrimination positive énergique, Fidel Castro déplore encore « la sous-représentation des Cubains noirs parmi les dirigeants politiques ». Et, cela va sans dire, parmi les élites éduquées, et parmi les riches.

Il ne faut donc pas compter sur le « volontarisme républicain » pour résoudre le problème de la trop grande réussite (proportionnellement) des Français de souche par rapport à d’autres groupes ethniques. Selon Steven Farron, le problème est insoluble. Il n’a jamais été résolu, et ne peut pas être résolu. Le passage à des « méthodes plus contraignantes » en France est-il dès lors inévitable… ?

———
**Voir le texte du discours de N. Sarkozy ici.

Voir les commentaires

En belgique régularisation de 25000... où va le patrimoine durement acquis des européens?.. La grande braderie internationaliste!

Publié le par Nocif

Berlusconi va régulariser 400 000 clandestins

Posté le 29 juillet 2009, 10:28  |  Auteur : Sanglier  | Bookmark and Share |

En Italie, 350 000 à 400 000 étrangers en situation irrégulière devraient sortir de la clandestinité pour des raisons économiques au cours des prochaines semaines.

L’initiative n’est pas comparable à la première amnistie décidée en 2002 par le deuxième gouvernement de Silvio Berlusconi juste avant l’entrée en vigueur de la première législation restrictive sur l’immigration, la loi Fini/Bossi. Près d’un million de clandestins en avaient profité.

Elle ne ressemble pas non plus aux nombreuses «mesures d’assainissement» décidées entre 2006 et 2007 par le gouvernement de gauche présidé par Romano Prodi.

Cette régularisation répond à une exigence exprimée par la société civile, en premier lieu par les familles de la bonne bourgeoisie angoissées à l’idée de perdre leurs domestiques philippins, somaliens ou d’Europe de l’Est.

Dans un premier temps, la Ligue du Nord a cherché à s’opposer à cette régularisation. L’ineffable ministre de la Simplification des lois Roberto Calderoli, qui avait déjà provoqué en 2006 une vaste polémique internationale en arborant un tee-shirt reproduisant une caricature d’Allah devant les caméras de télévision, a créé un nouveau scandale en affirmant que la majorité de ces gardes-malades étaient en fait des «ouvrières du sexe et des courriers de la drogue» : «pas question de les régulariser. Qui travaille au noir en Italie doit repartir.»

Cette intransigeance n’a pas tenu longtemps face aux réalités du système économique. L’Italie est le pays d’Europe qui emploie le plus de gardes-malades. Pratiquement dix fois plus qu’en Angleterre. Source (Merci à Triskelion)

Voir les commentaires

Avez-vous entendu parler de ceci?.. non!.. Alors de qui se fout-ont?.. De toi consommateur.

Publié le par Nocif

Un des correspondants de Jean-louis Naudin, qui pense d'ailleurs que notre infatigable chercheur national a déjà tout ce qu'il faut pour expérimenter vient juste (ce 20 mai 2003) de lui transmettre un article dont nous reproduisons ici un extrait et qui a été publié le 18 mai 2003 par un correspondant scientifique anglais, Robert Matthews, sous le titre :

" Prenez de l'eau, du carbonate de potassium*, ajoutez de l'électricité
et vous avez - un mystère "


Des chercheurs anglais d'une société - Gardner Watts - s'occupant d'environnement à Dedham dans l'Essex, ont présenté une cellule à énergie thermique qui parait produire des centaines de fois plus d'énergie que celle qui y est mise.

Christopher Davies, directeur de Gardner Watts précise bien qu'ils ne parlent pas de fusion froide, mais que l'appareil semble capter autre chose.

C'est en menant des recherches sur les propriétés de l'hydrogène qu'ils ont trouvé ces résultats assez surprenants, vérifiés de manière indépendante par l'Université de Bristol par le Dr Riley. Ce dernier a constaté des gains d'énergie allant de 2 à 26 fois celle apportée à l'entrée.

En faisant passer une petite quantité d'électricité dans un mélange d'eau et de carbonate de potassium, une quantité étonnante d'énergie thermique est libérée. Une grande chaleur apparaît dans un petit volume comme le dit Christopher Eccles (voir les références de son brevet), directeur chez Gardner Watts.

Lors d'autres tests pour The Telegraph, l'eau était presque chauffée à ébullition et l'appareil paraissait produire plus de 3 fois l'énergie d'entrée.

Les scientifiques de l'Université d'Essex (Pr Smith) sont très surpris de cette forte quantité d'énergie. Le Pr Smith rejoint l'opinion du Dr Riley : tous deux souhaitent, après avoir dûment constaté l'élévation de température qu'une recherche approfondie soit effectuée sur cette cellule.

En attendant que se prononcent les scientifiques, un des plus prestigieux cabinets de consultants, le " Cambridge Consultants " fait équipe avec M. Davies et ses collègues dans le but de développer un prototype.

Il leur faudrait environ 6 mois et du capital risque et le prototype envisagé devrait donner 10 kW de chaleur pour 1 kW d'électricité à l'entrée.

Des fabricants de chaudières pourraient breveter et fabriquer pour le marché du chauffage domestique.

Le projet : avoir les premiers appareils disponibles d'ici à 2 ans.

Le brevet de Christopher Eccles à :
http://l2.espacenet.com/espacenet/bnsviewer?CY=ch&LG=en&DB=EPD&PN=WO0025320& ID=WO+++0025320A1+I+

ENERGY GENERATION
No. Publication (Sec.) : WO0025320
Date de publication : 2000-05-04
Inventeur : ECCLES CHRISTOPHER ROBERT (GB)
Déposant : BEITH ROBERT MICHAEL VICTOR (GB); DAVIES CHRISTOPHER JOHN (GB);
ECCLES CHRISTOPHER ROBERT (GB); DAVIES CAROLINE JANE (GB)
Numéro original : WO0025320
No. de depot: WO1999GB03523 19991025

Abrégé
Methods and apparatus are described for releasing energy from hydrogen and/or
deuterium atoms. An electrolyte is provided which has a catalyst therein
suitable for initiating transitions of hydrogen and/or deuterium atoms in the
electrolyte to a subground energy state. A plasma discharge is generated in
the electrolyte to release energy by fusing the atoms together.


*Jean-Louis Naudin précise : le carbonate de potassium ( K2CO3 ) est le produit essentiel utilisé dans la fusion froide ( comme électrolyte )... Je n'utilise plus que ce produit maintenant avec Cold Fusion Reactor.

Pour savoir à quoi sert le K2CO3, regardez à ( c'est en Français ) :
http://www.rock.fr/carbon_pot.htm

Le carbonate de potassium granulé est une excellente solution alternative à l'utilisation du chlorure de sodium pour le déverglaçage des ouvrages sensibles à la corrosion et de manière générale dans les situations où le NaCl est à éviter.

Le carbonate de potassium granulé est d'application aussi aisée que le chlorure de sodium, et possède une efficacité déverglaçante (pouvoir fondant) équivalente à ce dernier.

Le carbonate de potassium est enfin un produit totalement neutre vis à vis de l'environnement.

La fusion froide est vraiment une technologie propre et peu couteuse....




Notez bien que malgré tout ça, aucun grand média ne parle de Fusion Froide, et pourtant, quel espoir ce serait pour le futur énergétique de la Terre !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>